lundi 30 mai 2011

7 conseils pratiques avant de créer un parti politique


Apprenez l’alphabet avec la politique tunisienne : RCD, PDP, CPR, TAJDID, PSG, PCOT, AFEK, FTDL, TNT, SFBT, NDRB, TZZT… Ô combien de combinaisons perdantes au scrabble !

Oui ça pousse comme des champignons, c’est aussi coriace que des cors aux pieds, ça a la réactivité d’un Sofiene Ben Hmida et la transparence d’une capote de Rocco… Non je ne parle pas de ta sœur et de sa vie privée mais des Partis Politiques Tunisiens.
Pire qu’un baby-boom ou le nombre d’amants de Paris Hilton*, j’ai perdu le compte depuis qu’on a dépassé les 60 partis… Mais je sais qu’arrivés à 69, ils vont la nous faire à l’envers.

  1. Le choix du nom:
Grand n'importe quoi oblige, voici une manière ludique de choisir ses acronymes : se bander les yeux, baisser son pantalon (non pas la peine de sortir la crème fouettée… Pervers !), et pisser sur une banderole où sont marquées toutes les lettres de l’alphabet. 
Les 3 (ou 4, soyons fous !) lettres les plus mouillées (bon ça suffit la perversité maintenant !) sont la combinaison gagnante… Après vous aurez qu’à vous démerder pour le développement des acronymes.
     Exemple : [Attention c’est du live –réalisé sans trucages]
PSSHHHHHT (j’avoue, je suis nulle en doublage des bruits de pipis)
{Un conseil : évitez le pipi du matin, les lettres seront illisibles après innondation}
Et les lettres obtenues sont… tadamtadamtadam (musique du suspens)… RUT (oui je me suis vraiment bandée les yeux et obtenu ces lettres) > Rassemblement Unanime du Travail.


Oui, je parlais sérieusement.
Non, je ne suis pas –vraiment- bourrée.

Quoi ? Vous pensez que c’est pourri, crade, caca-beurk ? C’est le but.
Sinon, vous pourrez toujours vous inspirer de ça .

  1. La tête du parti:
Bon, j’aurais bien proposé la même méthode que celle utilisée précédemment en alignant les membres (non pas ces « membres » là) du parti (oui et en pissant dessus, t’as bien saisi le concept !) mais non. 
Non.

Un physique bankable, lunettes et/ou front dégarni (cheveux blancs tolérés), un charme à la Mister T, la classe d’une épingle à cheveux et le charisme d’un chocapic*** mouillé… Mélangez le tout, un peu de sel, un zeste de matière grise et vous aurez votre candidat !

Ces critères sont tout aussi valables pour les femmes… Non je déconne ! Elire une femme ? Et puis quoi encore ? EN CUISINE CONNASSE !

  1. L’idéologie:
Pas vraiment à droite, ni tellement à gauche, un peu au centre (mais pas beaucoup hein) **.
Ou encore, bien serrer à droite, monter vers la gauche… Passement de jambes et BUUUUT (oui Faouzi Benzarti faisait de la politique, l’air de rien sous ses cheveux plein de Henné).


A bas les programmes électoraux à base de réformes sociales, éducatives ou économiques, quel parti a besoin d’idées pour exister ? Sokk terbah !

Et bien sûr, la langue de bois est de rigueur et la lèche au citoyen est de mise... Le peuple a le cul plein d’échardes à force –ça c’est du slogan !).

  1. La cellule de com':
Du moment que vous évitez d’embaucher la boîte de comm’ qui a réalisé les affiches du PDP, vous avez carte blanche.
Et inscrivez-vous sur Twitter.

  1. Le recrutement des adhérents:
Vous avez des enfants ? Recrutez leurs potes. (Amis de la capote et des pilules du lendemain, passez votre chemin)

...

Sinon, donnez-leur de la thune ou de la beuh.

  1. Le buzz:
Faites-vous filmer en train d’assister à un meeting d’un rival (ou dansez avec lui la carioca, c’est du pareil au même), ou faites-vous filmer à votre insu en train de vous crêper le chignon avec quelqu’un de célèbre, uploadez le tout sur Facebook (oui Facebook, pas de YouTube ni de Dailymotion, juste Facebook !) then, wait.

(Attention suicide, n'essayez pas de reproduire ça chez vous): Sinon, vous pouvez juste publier une vidéo de Psyco-M sur votre page Facebook.

  1. Participez à des débats sur NessmaTV :
Tout est dans le titre.

Conseil bonus: La couleur des écharpes: Evitez le mauve, le rouge, le jaune, l’orange, le vert, le khrawi, le bleu, le noir, le blanc, le gris. Et le rose, ça fait pas sérieux le rose.

Anta aw lé a7ad

*Oui j’ai décidé de laisser Loana tranquille pour une fois.
**Cette phrase peut aussi être utilisée le jour où vous aidez quelqu’un à accrocher un tableau au mur.
***Grain d’Or bel3arbi !

3 commentaires:

  1. Bravo, j'attends le nouveau billet avec impatience
    :)

    RépondreSupprimer
  2. @Nadja: Merci :)

    @TT: Le manque d'inspiration, je le vis mal ces temps-ci :p

    RépondreSupprimer